Frontline Fashion EcoChic Design Award Hong Kong Sustainable fashion

Frontline Fashion – Interview Patrycja Guzik

English version below

EcoChic Design Award

EcoChic Design Award HongKOng Redress Sustainable fashion upcycling zero-waste

Il y a quelques mois, je vous avais parlé de l’EcoChic Design Award. Cette compétition organisée par l’ONG Hongkongaise Redress dont le but est de sensibiliser à la question des déchets liés à la mode.

L’EcoChic Design Award donne ainsi la possibilité à des étudiants en école de mode (ou jeunes créateurs) de créer une collection à partir de ces fameux déchets. Les participants peuvent utiliser trois techniques : l’upcycling, la reconstruction ou le zéro-déchet.

L’idée de Redress est de prendre le problème à la source en éduquant et en aidant les jeunes créateurs pour leur donner envie de se lancer dans la mode responsable. En effet, si la mode est la seconde industrie la plus polluante au monde (après la pétrochimie), elle est aussi l’une des industrie qui créée le plus de déchets. En France par exemple, ce sont près de 600 000 tonnes de textiles qui sont jetés chaque année (source : Eco TLC).

Une partie de ces déchets est évidemment produite par nous, les consommateurs, lorsque nous jetons nos vêtements. Mais une partie est également générée en amont de la vente, durant la production. C’est pourquoi Redress a choisi d’éduquer et de donner des outils aux créateurs de demain. (Si certains d’entre vous sont intéressés par le sujet, je vous conseille de vous rendre sur le site de l’EcoChic Design Award qui rassemble de nombreux guides éducatifs pour les créateurs de mode).

Les inscriptions pour la prochaine édition du concours seront ouvertes à partir de Janvier 2017. Pour en savoir plus, suivez les actualités sur le site de l’EcoChic Design Award.

 Frontline Fashion

EcoChic Design Award Susie Bubble sustainable fashion

Durant la dernière édition de la compétition, Redress a décidé de tourner un documentaire afin de montrer les dessous de l’EcoChic Design Award.

Le documentaire a été projeté il y a quelques jours à La REcyclerie à Paris et j’ai pu aller le voir. Par ailleurs, Frontline Fashion est maintenant disponible sur Itunes.

Le documentaire suit le cheminement des finalistes de la dernière édition (2015-2016) depuis leur arrivée à Hong Kong jusqu’à l’annonce des lauréats. Nous pouvons ainsi vivre la compétition de l’intérieur et apprendre à connaître les finalistes et leur collection.

Là ou beaucoup de documentaires sur la mode éthique aiment à montrer le négatif et les problèmes liés à l’industrie textile aujourd’hui, Frontline Fashion est un film positif qui montre ce qui peut être fait et comment les créateurs peuvent changer et faire avancer les choses.

Par ailleurs, le documentaire met à mal l’un des plus gros clichés d’aujourd’hui qui veut que ‘Made in China’ soit synonyme de mauvaise qualité. Ainsi, durant le documentaire, on suit les finalistes lors d’une visite d’une usine en Chine à la pointe de la technologie qui essaye de trouver des solutions pour réduire ses déchets. Bref, encore une bonne raison de se souvenir que ce n’est pas le lieu qui compte, mais bien la manière.

5 questions à Patrycja Guzik

J’ai eu l’opportunité de réaliser une interview avec la finaliste de la dernière édition de l’EcoChic Design Award. Patrycja Guzik est originaire de Pologne. Elle est diplômée de l’école d’art et de la mode de Cracovie.

Pour l’EcoChic Design Award, sa collection combinait upcycling et reconstruction.

ECDA 2015 Patrycja Guzik Sustainablle fashion

Est-ce que tu pourrais te présenter en quelques mots ?

Patrycja : Je suis une personne inventive, naturelle, responsable, curieuse et sensible

Comment as tu entendu parler de l’EcoChic Design Award ?

Patrycja : Je faisais des recherches sur la mode responsable quand je suis tombé sur un article sur la compétition et le travail de l’ONG Redress.

Pourquoi avoir décidé de te lancer dans la compétition ?

Patrycja : Depuis quelques années, j’ai commencé à réfléchir au cycle de vie des produits et à ce qu’il est possible de faire pour réduire nos déchets. Cela m’a inspiré pour créer quelque chose de nouveau.

La compétition m’a permis d’explorer cette idée plus en profondeur. Cela m’a donné la chance de montrer comment ces nouvelles techniques permettent de donner une seconde vie à des textiles / vêtements usagés.

Est ce que tu penses qu’il est plus difficile de créer une collection en prenant en compte la question de l’éco-responsabilité ?

Patrycja : Tout est possible quand on croit en ce qu’on fait. On peut montrer aux consommateurs qu’il est possible de créer de magnifiques vêtements en utilisant des matériaux recyclés. On peut inspirer d’autres créateurs, inspirer de grandes marques, créer de nouvelles tendances et changer les choses.

En prenant en compte ces questions, on quitte le travail le soir en se sentant bien.

Quels sont tes projets pour le futur ?  

Patrycja : Quand j’aurais terminé de créer ma collection pour Shanghai Tang, j’aimerais passer du temps à développer mes propres designs en utilisant la technique du zéro-déchet. Je voudrais rajouter des vêtements de tous les jours dans ma collection. Je sui vraiment tombé amoureuse de cette technique durant la compétition.

Dans le futur, j’aimerais également développer ma propre marque.


The EcoChic Design Award is the biggest ethical fashion competition. It takes place in Hong Kong and is organized by the NGO Redress.

TheEcoChic Design Award gives fashion students and designers the opportunity to create a collection using 3 sustainable techniques : upcycling, zero-waste and reconstruction.

Today, the fashion industry is the second most polluting industry after oil. It is also an industry that creates tons of waste every year.

Redress is trying to raise awareness about this fact and the competition is a way for the NGO to work directly at the source of fashion. By educating and helping the future designers, Redress is trying to encourage them to get involved, take responsability and change things at their own level.

 Frontline Fashion

EcoChic Design Award sustainable fashion hong kong

During the last competition, Redress filmed a documentary entitled ‘Frontline Fashion’. The movie follows the competition, from the arrivals of the finalists to the announce of the winners.

This behind the scenes documentary let us grasp the work of those designers.

Frontline Fashion is an interesting documentary because it does not focus only on the bad situation of fashion today, it mainly shows what can be done and how designers actually have the power in their hands.

Another feature that I liked about the movie was the fact that it is crushing one myth about fashion: ‘Made in China’ = bad quality. The finalists were sent to visit a factory in mainland China and what we saw was an innovative place, and people trying to push the boundaries to help reduce the waste created by the textile industry.

Frontline Fashion is now available on Itunes.

5 questions to Patrycja Guzik

img_9413

I had the opportunity to do an interview with Patrycja Guzik, the winner of the last ECDA.

Patrycja was working as a fashion designer in Poland, where she’s from. She has a fashion design degree from the Cracow School of Art and Fashion Design.

For the competition, she used upcycling and reconstruction for her collection.

Can you introduce yourself in a few words?

Patrycja: Inventive, natural, responsible, curious and sensitive.

How did you hear about the ECDA?

Patrycja: I was doing some research about sustainable fashion and came across an article about The Eco Chic Design Awards and the good work that Redress was doing.

Why did you decide to integrate the competition?

Patrycja: A few years ago, I started thinking more about the lifecycle of products and what more could be done in terms of handling waste; it inspired me to want to create something new.The competition offered me the opportunity to explore my initial ideals in more depth, and gave me the chance to demonstrate how my newly learned techniques are able to give second-life to damaged products.

Do you think it is harder to design a collection while taking into account the sustainability aspect?

Patrycja: Anything is possible if you believe in what you are doing, and also that even as a young designer without much money or resources – we are still able to make a big impression on the fashion industry. You can show consumers that you are able to produce beautiful clothes using recycled materials, influence other designers, inspire big companies and brands, appoint new trends and make a difference by creating our own niche in sustainable design. You can leave the workspace at the end of the day, feeling good about being conscious of the importance of sustainability, as the responsibility is in our hands – it always has been.

What are your plans for the future in fashion?

Patrycja: When I complete designing my capsule collection for Shanghai Tang, I’d like to spend more time developing my own designs using the zero­ waste design technique, adding more everyday wear items to my existing collection. I really fell in love with this technique during The EcoChic Design Award. Farther into the future, I’d like to develop my own brand.

EcoChic Design Award Patrycja Guzik sustainable fashion

I’d like to thank the Redress team who gave me the opportunity to do this interview and also Patrycja who was kind enough to answer my questions.

Logo The New Wardrobe Petit

The New Wardrobe Monthly

Get the best of ethical fashion every 24th of the month, hand picked and curated by our team of passionate fashionistas.

Recevez tous les 24 du mois le meilleur de la mode éthique, sélectionné par notre équipe de fashionistas passionnées.

You have Successfully Subscribed!